Filtres pour fournaise à l'huile Kerr

Type de filtre à fournaise à l'huile
Format (pouces)
No de modèle
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
10X20X1
No: MA15-11020
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
14X20X1
No: MA15-11420
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
15X20X1
No: MA15-11520
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X20X1
No: MA15-11620
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X20X1
No: MA15-12020
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
12X24X1
No: MA15-11224
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X24X1
No: MA15-11624
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
18X24X1
No: MA15-11824
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X24X1
No: MA15-12024
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
24X24X1
No: MA15-12424
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
14X25X1
No: MA15-11425
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X25X1
No: MA15-11625
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
18X25X1
No: MA15-11825
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X25X1
No: MA15-12025
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X16X2
No: MA15-21616
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
10X20X2
No: MA15-21020
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
14X20X2
No: MA15-21420
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
15X20X2
No: MA15-21520
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X20X2
No: MA15-21620
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
18X20X2
No: MA15-21820
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X20X2
No: MA15-22020
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
12X24X2
No: MA15-21224
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X24X2
No: MA15-21624
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
18X24X2
No: MA15-21824
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X24X2
No: MA15-22024
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
24X24X2
No: MA15-22424
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
14X25X2
No: MA15-21425
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X25X2
No: MA15-21625
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
18X25X2
No: MA15-21825
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X25X2
No: MA15-22025
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
25X25X2
No: MA15-22525
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X20X4
No: MA15-41620
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X20X4
No: MA15-42020
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
12X24X4
No: MA15-41224
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X24X4
No: MA15-42024
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
24X24X4
No: MA15-42424
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X25X4
No: MA15-41625
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X25X4
No: MA15-42025
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X20X5
No: MA15-51620
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X20X5
No: MA15-52020
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
12X24X5
No: MA15-51224
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X24X5
No: MA15-52024
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
24X24X5
No: MA15-52424
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
16X25X5
No: MA15-51625
Filtre Fournaise à l'huile Kerr
20X25X5
No: MA15-52025

10 bonnes raisons de s’attarder à la performance des systèmes de filtration de l’air de votre fournaise à l'huile Kerr:

  1. Éliminer les particules de poussière qui tachent l’intérieur des bâtiments.

  2. Limiter l’entretien intérieur des bâtiments en réduisant la fréquence de nettoyage des articles tels que stores vénitiens et appareils.

  3. Protéger les éléments de décoration et d’aménagement des espaces habités tels que peinture, tapisseries et articles de valeur historique ou culturelle.

  4. Éliminer les risques d’incendie en éliminant la mousse ou autres matériaux qui pourraient s’accumuler dans les conduits de ventilation.

  5. Prolonger la durée de vie des produits périssables en éliminant la moisissure et autres bactéries qui circulent dans l’air pendant le processus de transformation.

  6. Éliminer les bactéries qui se trouvent dans l’air des salles d’opérations et ainsi empêcher les infections postopératoires.

  7. Filtrer efficacement les contaminants de l’air très nombreux et variés :

    • Fumée de tabac, parfum, odeurs corporelles provenant des occupants de l'immeuble.
    • Poussières, fibres de verre, amiante, gaz (y compris le formaldéhyde) provenant des matériaux de construction.
    • Vapeurs toxiques, composés organiques volatils (COV) provenant des produits d'entretien ménager, solvants, pesticides, désinfectants, colles utilisées sur les lieux de travail.
    • Gaz, vapeurs, odeurs - émanations des meubles, des tapis et de la peinture.
    • Acariens provenant des tapis, tissus, coussins de siège en mousse.
    • Contaminants microbiens, champignons, moisissures, bactéries provenant des zones humides, des bacs d'eau stagnante et des bacs de récupération de la condensation.
  8. Les filtres âgés qui ne sont pas remplacés régulièrement peuvent avoir des effets négatifs sur la qualité de l’air intérieur (QAI), augmenter la présence des symptômes d’une mauvaise QAI et diminuer la productivité des occupants du bâtiment.

  9. Une filtration de l’air plus efficace est synonyme d’économie d’énergie.

  10. Chaque employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer l’intégrité physique des travailleurs dont une bonne qualité de l’air.

hautdepage

Filtres à air plissés pour votre fournaise à l'huile Kerr

Nous vous offrons un filtre à plis à grande surface, fabriqué avec un média totalement synthétique et testé en accord avec la méthode ASHRAE 52.2. (MERV 8) (30-35% Eff.). Le média synthétique en polypropylène a été combiné à un treillis métallique pour lui donner une forme aérodynamique.L'encadrement de carton hydrofuge rigide avec un fini glacé est totalement collé à l’élément filtrant. Le MAXI AIR est un choix populaire pour remplacer les filtres à panneaux installés pour les entrées d’air des unités de toiture et les unités uniques. La configuration des filtres à plis permet de filtrer des particules de 3 à 10 microns tels que le pollen, la poussière atmosphérique moyenne et les résidus de moisissures. L'utilisation des filtres Maxi Air assure un air plus sain et de meilleure qualité.


hautdepage

construction du filtre pour votre fournaise à l'huile Kerr

  1. Encadrement résistant à l’humidité.
  2. Média totalement synthétique.
  3. Support métallique fixé à l’endos du média.
  4. Média collé au boîtier.
  5. Approuvé ULC Classe 2.
  6. Média synthétique haute efficacité.
  7. Très résistant à divers contaminants présents dans l’air.
  8. Faible perte de pression pour efficacité énergétique élevée.
  9. Excellente force bidirectionnelle.
  10. Grande capacité de rétention de poussière pour une durée de vie appréciable.
  11. Fibres en continue pour éviter l’effritement des fibres.
  12. Scellement thermique sans additif chimique.
  13. Grande stabilité dimensionnelle en condition humide.
  14. Non propice aux développements des microbes ou de fongus.


hautdepage

Le filtre de votre générateur d’air chaud (fournaise)

À quoi sert le filtre du générateur de chaleur?

À l’origine, ces filtres étaient conçus pour protéger le générateur de chaleur et les ventilateurs. Mais comme les gens sont de plus en plus sensibilisés à la qualité de l’air intérieur, on pose maintenant des filtres dans le but de réduire l’exposition aux particules nocives pour la santé.

On trouve sur le marché une grande variété de filtres pour générateurs de chaleur. Il peut toutefois être compliqué d’en choisir un qui convienne. Ce document a pour but de guider votre choix.


Quels genres de particules flottent dans l’air de ma maison?

Les particules que vous respirez à la maison proviennent de diverses sources :


  • la poussière qui s’est déposée sur les planchers ou sur d’autres surfaces et qui est soulevée par l’activité des occupants;
  • la poussière produite par la fumée de tabac, les bougies allumées, la préparation des repas, le lavage, etc.;
  • les pellicules de peau ou de poil d’humains ou d’animaux;
  • les particules de l’air extérieur qui s’infiltrent dans votre maison.

Certaines particules sont si petites qu’elles peuvent être inhalées puis expirées sans même demeurer emprisonnées dans vos poumons. D’autres particules, plus grosses, sont captées par le nez et la gorge et n’atteignent jamais les poumons, tandis que d’autres encore sont trop grosses pour être inhalées. Les particules les plus dangereuses sont celles que vous pouvez « respirer », c’est-à-dire celles qui pénètrent à l’intérieur de vos poumons et qui s’y logent.


Vous pouvez voir des particules de poussière s’accumuler sur l’écran de votre téléviseur, sur les étagères et sur les meubles, mais vous ne pouvez pas voir les particules respirables. Celles-ci peuvent pénétrer facilement dans vos poumons et provoquer des maladies respiratoires. Bien qu’il soit souhaitable d’éliminer la poussière visible de la maison, le principal risque pour la santé provient des particules respirables, soit la fumée de tabac, les spores, les bactéries et les virus.


Le niveau d’activité des occupants dans la maison peut influer sur l’air que vous respirez. Des activités comme le passage de l’aspirateur et la préparation des repas peuvent produire ou soulever de la poussière. Par contre, durant les périodes d’inactivité comme le milieu de la nuit, les concentrations de particules ont tendance à être beaucoup plus faibles.


Source: "http://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/co/enlo/enre/enre_008.cfm"

hautdepage

Surveillez la flamme de votre brûleur à mazout

En vérifiant de temps à autre la pointe de la flamme du brûleur par la fenêtre d’inspection, vous pourrez constater son efficacité et diminuer l’accumulation de suie. Elle doit être jaune vif et ne pas dégager de fumée; sinon, un réglage par un spécialiste s’impose. Celui-ci fera un test de combustion avec vérification du rendement afin de bien ajuster le brûleur. Vous économiserez ainsi du carburant et diminuerez l’impact sur l’environnement. Une modernisation peut aussi s’avérer nécessaire.

source: "Surveillez la flamme de votre brûleur à mazout" http://www.aee.gouv.qc.ca/mon-habitation/conseils-pratiques/chauffage 

Recherche sur les filtres

La SCHL a mené une étude afin de vérifier les allégations des fabricants de filtres et de déterminer si les bons filtres réduisent considérablement votre exposition aux particules en suspension dans l'air. Tous les résultats sont compilés et commentés dans un rapport de recherche intitulé « Évaluation des filtres pour générateurs de chaleur résidentiels » (1999). Vous pouvez obtenir un exemplaire de ce rapport en téléphonant au Centre canadien de documentation sur l'habitation (CCDH) au 1 800 668-2642. Cette étude est résumée dans les pages qui suivent.


Programme de recherche

L'étude de la SCHL a d’abord porté sur 10 types de filtres placés dans une maison puis sur les filtres suivants dans cinq autres maisons :

    i) un filtre à média haut de gamme de 25 mm (1 po);
    ii) un filtre à média chargé, de type électronique;
    iii) un filtre de papier plissé de 100 mm (4 po);
    iv) un filtre à haute efficacité placé en dérivation, de type HEPA (haute efficacité pour les particules de l'air);
    v) un filtre électronique à plaques et à fils. L'air des maisons a été analysé pendant l'utilisation de ces filtres à efficacité supérieure. On a comparé les résultats obtenus avec les chiffres recueillis en l'absence de filtre.

Le filtre électronique à plaques et à fils produit un peu d'ozone lorsqu'il fonctionne. Comme l'exposition à des concentrations élevées d'ozone peut irriter les poumons, on a effectué des essais séparés afin de déterminer si la quantité d'ozone produite par ce filtre électronique pouvait affecter les occupants de la maison.


Limites des essais

Les filtres n'ont été utilisés dans chaque maison que pendant un ou deux jours. Il n'a donc pas été possible, au cours de ces essais, d'évaluer les effets de l'accumulation de poussière sur la performance des filtres. Si un filtre est réellement en mesure d'éliminer la poussière d'une maison en filtrant l'air intérieur, ces essais ont été trop brefs pour en constater les effets.


Résultats de la recherche

La recherche a montré que l'exposition des occupants aux particules en suspension semble être directement liée aux activités auxquelles ils se livrent à l'intérieur de la maison. Le filtre du générateur de chaleur semble n'avoir qu'un effet modéré sur l'exposition d'une personne aux particules respirables d'une maison.

Imaginez que chaque occupant de la maison est entouré d'un nuage de poussière, un peu comme Pig Pen, le personnage de la bande dessinée Peanuts de Charles Schulz. Quand les occupants se déplacent, ils soulèvent la poussière. La qualité du filtre du générateur de chaleur n'a habituellement pas d'effet sur la poussière de ce nuage parce que le filtre se trouve tout au fond d'un conduit.


Le tableau 1 fournit le pourcentage d'amélioration que procure chaque filtre par rapport à l'absence de filtre. Les améliorations sont plus grandes lorsqu'il n'y a pas d'activité dans la maison, mais les concentrations de particules étaient très faibles dans les maisons d'essai durant ces périodes, peu importe si l'air était filtré ou non.


Tableau 1: Résultats des essais

Filtre % d'amélioration
durant les périodes d'activité à la maison
% d'amélioration
durant les périodes de non-activité à la maison
Filtre haut de gamme de 25 mm 21 57
Filtre à média chargé 9 29
Filtre plissé de 100 mm 9 13
Filtre HEPA en dérivation 23 38
Filtre électronique à plaques et à fils 31 71


Conclusions

Cette recherche a montré que le nombre de particules qui circulent dans l’air des conduits peut être réduit lorsqu'on a recours à un filtre de qualité supérieure. Les essais ont également fait ressortir que cette réduction ne fera que modérément diminuer l'exposition aux particules respirables à l'intérieur.

Depuis cette étude, l’industrie des fabricants de filtres pour générateurs d’air chaud ont développé de nouvelles normes de mise à l’essai ainsi qu’un nouveau système d’évaluation. Choisissez des filtres portant la mention de classement « MERV ». Plus le classement « MERV » est élevé, plus le filtre sera performant. Toutefois, demandez au technicien d’entretien de votre générateur d’approuver le remplacement du filtre original par un filtre à haute efficacité. Certains filtres à classement élevé « MERV » diminueront la quantité d’air requise pour le bon fonctionnement du générateur d’air chaud.

Alors comment puis-je réduire les concentrations de particules respirables?

Le meilleur moyen que l'on puisse suggérer actuellement pour y arriver consiste à réduire l'infiltration de la poussière.

On peut y parvenir en :

  • retirant ses chaussures avant de circuler dans la maison;
  • interdisant l'accès aux principaux générateurs de poussière (comme la fumée de tabac et les animaux);
  • réduisant le nombre de surfaces pouvant recueillir de la poussière (étagères ouvertes, tapis et moquettes, meubles rembourrés, etc.);
  • passant l'aspirateur avec soin et fréquemment au moyen d'un appareil efficace;
  • réduisant l'infiltration d'air extérieur chargé de particules en fermant les fenêtres, en améliorant l'étanchéité à l'air de la maison et en installant un filtre dans le conduit d'entrée d'air extérieur ;
  • utilisant un bon filtre de générateur de chaleur.

La plupart de ces recommandations permettront également de réduire la quantité de poussière visible dans la maison.


hautdepage

Pollution & qualité de l’air

Au Canada, comme nous passons en moyenne près de 90 % de notre temps à l'intérieur; il est très important que l'air y soit sain.

Informez-vous au sujet de la qualité de l'air intérieur:

  • Les personnes particulièrement vulnérables aux polluants de l'air intérieur;
  • Signes et symptômes causées par une piètre qualité de l'air intérieur;
  • Sources de polluants de l'air intérieur;

Informez-vous au sujet de la quaité d'air intérieur dans ces endroits:

  • Chez vous;
  • À l'école;
  • Au travail;

Les personnes particulièrement vulnérables aux polluants de l'air intérieur

Les problèmes de santé liés à une piètre qualité de l'air à l'intérieur peuvent toucher toute le monde, mais certaines personnes y sont particulièrement risquées:

  • Les personnes atteintes d'allergies ou d'asthme
  • Les personnes atteintes d'autres maladies respiratoires
  • Les personnes qui ont un système immunitaire affaibli
  • Les personnes qui portent des lentilles cornéennes
  • Les enfants

Symptômes fréquents chez les personnes exposées à la pollution de l'air intérieur:

  • Maux de tête, fatigue, essoufflement;
  • Aggravation de symptômes d'asthme ou d'allergies chez les personnes qui en sont atteints;
  • Congestion des sinus, toux et éternuement;
  • Irritation des yeux, du nez et de la peau;
  • Étourdissements et nausées;

En vous informant sur les principaux polluants de l'air à l'intérieur, vous saurez mieux les reconnaître et les éviter.


Sources principales de polluants de l'air intérieur

Les deux sources principales de pollution de l'air intérieur qui affectent la santé sont de nature biologique ou chimique.

  • Polluants biologiques
    • Les polluants biologiques proviennent de sources vivantes ou sont eux-mêmes vivants.
    • Ces contaminants peuvent également se présenter sous forme de gaz ou de particules (p.ex. : des spores de moisissure).
    • Quelques sources de polluants biologiques sont les humidificateurs et climatiseurs, les matelas, et les animaux.
  • Polluants chimiques
    • Les polluants chimiques peuvent être des gaz (p. ex. : le monoxyde de carbone, le dioxyde d'azote) ou des particules (p. ex. : de la suie).
    • Voici les principales sources de polluants chimiques de l'air intérieur :
    • Appareils au gaz
    • Fumée de tabac (fumée secondaire)
    • Radon, un gas invisible
    • Peintures
    • Parfums
    • Pesticides
    • Produits d'usage ménager courants (nettoyants, rafraîchisseurs d’air, etc.)
    hautdepage

Combattre l’asthme à la maison!

La cause exacte de l’asthme est inconnue, mais la maladie semble être liée à une interaction complexe de facteurs prédisposants (tendance à avoir des allergies), de facteurs de causalité qui peuvent sensibiliser les voies respiratoires (notamment les squames [particules de peau morte] animales, les acariens, la moisissure, les coquerelles et les contaminants en milieu de travail) et de facteurs contributifs, comme la fumée du tabac pendant la grossesse et l’enfance, les infections respiratoires et la qualité de l’air intérieur et extérieur (Groupe national de travail sur la lutte contre l’asthme, 2000).

Les acariens sont des arachnides microscopiques que l’on trouve sur les oreillers, les matelas, la literie, les jouets et meubles rembourrés, les tissus et les moquettes. Ils se nourrissent de squames humaines et se développent dans des milieux humides. Ils peuvent déclencher des symptômes reliés à l’asthme et occasionner l’asthme chez des enfants qui n’ont jamais eu de symptômes d’asthme auparavant (United States Environmental Protection Agency, 2008).


Voici des stratégies pour éliminer les acariens :

  • Diminuez l’humidité relative dans la maison afin de réduire la présence d’acariens et de moisissure. Pour croître, les acariens ont besoin d’une humidité relative supérieure à 55 %. La façon la plus efficace d’empêcher les acariens de se reproduire est de réduire l’humidité relative de votre maison durant l’hiver. Le Canadian asthma consensus report, 1999 recommande que le taux d’humidité soit inférieur à 50 %.
  • Passez soigneusement et souvent l’aspirateur, étant donné que les acariens font partie de la poussière domestique. Utilisez un aspirateur muni d’un filtre HEPA ou un aspirateur central dont l’évacuation se fait à l’extérieur.
  • Portez un respirateur N95 lorsque vous passez l’aspirateur. Les personnes sensibles et les enfants ne devraient pas se trouver à proximité immédiate. Vous diminuerez ainsi l’exposition aux acariens présents dans les fines particules de poussière en suspension dans l’air.
  • Entretenez adéquatement les filtres du générateur d’air chaud (« fournaise »). La quantité de fines particules, qui pourraient favoriser la prolifération des acariens, sera moins grande dans le réseau de distribution de l’air (voir le feuillet documentaire de la série « Votre maison » de la SCHL intitulé Le filtre de votre générateur d’air chaud).


Pour diminuer encore davantage la quantité de poussière qui circule dans votre système de distribution d’air, passez périodiquement l’aspirateur aussi loin que vous le pouvez dans les registres et les conduits d’air de reprise. Si vous constatez que les conduits d’air de reprise sont sales ou que les conduits n’ont pas été nettoyés depuis la construction de la maison ou votre emménagement, faites-les nettoyer.


Assurez-vous que l’entrepreneur ne vaporise pas de produits chimiques, tels que fongicides, désinfectants ou huiles essentielles, dans les conduits.


Réduisez la quantité de particules que vous apportez dans la maison en enlevant vos chaussures à l’entrée et en utilisant des tapis d’entrée lavables.


Faites l’époussetage à l’aide d’un aspirateur HEPA ou d’un linge humide, au lieu de le faire à sec, afin de réduire la quantité de poussière (Partenariat canadien pour la santé des enfants et de l’environnement, 2005). Dans votre chambre, réduisez le nombre de meubles rembourrés et de housses en tissu où pourraient se loger les acariens. Passez l’aspirateur HEPA sur les meubles rembourrés en portant un respirateur N95. Évitez les moquettes – la poussière s’y accumule facilement et elles peuvent donc contenir des acariens.



source: http://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/co/enlo/vosavoma/quaiin/quaiin_005.cfm


hautdepage

Information importante au sujet des générateurs d’air chaud et des chaudières au mazout

À la différence des appareils au gaz, les installateurs peuvent programmer sur place le générateur d’air chaud et la chaudière au mazout, pour fournir le chauffage nécessaire de la maison. La taille du gicleur (qui influe sur la capacité de chauffage), l’organisation de la ventilation (mur latéral ou cheminée) et le modèle du brûleur sont trois éléments importants qui peuvent modifier l’AFUE et l’homologation à ENERGY STAR.

Avant d’acheter un nouveau générateur d’air chaud ou une nouvelle chaudière au mazout, demandez à l’installateur de vérifier auprès du fabricant que l’AFUE est basé sur la programmation de votre modèle (gicleur, ventilation et brûleur) et satisfait aux critères d’admissibilité à la subvention.

Une fois l’appareil installé, demandez à l’installateur de vous fournir, avec votre facture, les spécifications du générateur d’air chaud ou de la chaudière (marque, numéro de modèle, rendement du gicleur en gallons américains par heure, capacité de chauffage avec le gicleur installé, nom du modèle du brûleur, organisation de la ventilation et AFUE).

Source: http://oee.nrcan.gc.ca/residentiel/personnel/renovation-maisons/renovez-admissible-subvention.cfm#chauffage

Dépoussiérez votre système à air chaud

La poussière est l’ennemi des systèmes à air chaud. Nettoyez bien les filtres à air ainsi que les bouches d’alimentation et de retour. Époussetez l’intérieur de l’appareil avec un aspirateur. Après quelques années d’usage, essuyez le ventilateur pour redonner toute sa vigueur au transport de l’air chaud vers les pièces de la maison.

http://www.efficaciteenergetique.mrnf.gouv.qc.ca/mon-habitation/conseils-pratiques/chauffage/

Qu’est-ce que le nettoyage des conduits peut vous apporter?

Un nettoyage en profondeur des conduits, effectué par des experts, permettra de retirer la poussière et les débris – poils d’animaux, trombones, jouets d’enfant ou autres objets – qui s’y sont accumulés. Dans le meilleur des cas, la surface intérieure des conduits sera reluisante de propreté après le nettoyage. Un tel nettoyage peut être justifié si ce qui importe pour vous est que l’air qui circule dans votre maison passe par des conduits qui soient aussi propres que le reste de la maison. Toutefois, le nettoyage des conduits ne changera habituellement pas la qualité de l’air que vous respirez, ni ne permettra d’améliorer le débit d’air ou de réduire les coûts de chauffage de façon significative.


Dans le cadre d’études sur le nettoyage des conduits menées au cours des années 1990 par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL)1, 2 et l’Environmental Protection Agency (EPA, l’agence américaine de protection de l’environnement)3 , on a mesuré les performances des maisons et des conduits avant et après un nettoyage. Les chercheurs n’ont observé que des différences mineures ou non mesurables des concentrations de particules en suspension dans l’air des maisons et le débit d’air des conduits à la suite du nettoyage. Cela s’explique par le fait que les conduits ne sont que des voies de passage en métal. Ils ne peuvent créer de la poussière. La poussière des maisons est principalement constituée de particules de l’extérieur qui sont entraînées à l’intérieur ou qui y pénètrent au travers des fenêtres ou d’autres ouvertures. La « poussière » est aussi créée par les débris de peau et de cheveux, les poils d’animaux, les fibres de tapis et de vêtements, la literie, les travaux de bricolage, etc. En fait, lorsque vous vous déplacez dans la maison, vous soulevez un petit nuage de particules de poussière partout où vous allez. Il y aura toujours de la poussière dans votre maison sous une forme ou une autre, que vous fassiez ou non nettoyer vos conduits.


Les occupants s’attendent souvent à ce qu’un filtre de générateur de chaleur efficace élimine les poussières en suspension dans l’air. La SCHL a mesuré l’efficacité des filtres de générateur de chaleur à cet égard. Bien que certains très bons filtres nettoient efficacement l’air des conduits, ils ne créent pas un environnement sans poussière dans votre maison, en raison de toutes les sources de poussière mentionnées précédemment. Un bon filtre aidera à prévenir l’accumulation de poussière dans le serpentin du climatiseur, l’échangeur de chaleur du générateur d’air chaud et les conduits d’alimentation. Pour en savoir plus au sujet des filtres, consultez la publication de la SCHL, intitulée Le filtre de votre générateur d’air chaud, qui s’inscrit dans la collection Votre Maison.


hautdepage

Petit lexique du chauffage au mazout

Mazout

L’industrie pétrolière produit plusieurs qualités de mazout, mais une seule normalement sert au chauffage résidentiel. Il s’agit du mazout no 2, qui doit satisfaire aux normes de l’industrie et des administrations publiques quant à sa densité, à sa viscosité, à sa teneur en soufre et à sa puissance calorifique.

De la mesure avant toute chose

La puissance calorifique des appareils de chauffage au mazout se mesure en British thermal units à l’heure (Btu/h). Un Btu équivaut à la quantité d’énergie qu’il faut pour élever d’un degré Fahrenheit la température d’une livre d’eau. La plupart des appareils de chauffage résidentiel au mazout sur le marché ont une puissance calorifique de l’ordre de 56 000 à 150 000 Btu/h. Un litre de mazout no 2 a une puissance calorifique d’environ 38,2 mégajoules (MJ), soit 36 500 Btu. On exprime également la puissance calorifique en mégajoules par heure (MJ/h).

La consommation d’énergie est mesurée en kilowattheures (kWh), en British thermal units (Btu) ou en mégajoules (MJ). Le terme kilowattheure désigne la quantité d’énergie électrique fournie en une heure par un kW de puissance.

Homologation et normes

Tous les générateurs d’air chaud, et les chaudières à combustible et tous les autres appareils à combustion vendus au Canada doivent satisfaire à des normes de fabrication et d’installation rigoureuses, établies par des organismes comme l’Association canadienne de normalisation (CSA), les Laboratoires des assureurs du Canada (ULC), l’Association canadienne du gaz (CGA) et l’International Approval Services (IAS). Ces organismes indépendants élaborent des normes et des méthodes d’essai liées à la sécurité et à la performance. Avant d’acheter un appareil de chauffage, assurez-vous qu’ilporte une étiquette d’homologation CSA, ULC, CGA, IAS ou Warnock Hersey. Depuis janvier 1979, une chaudière ou un générateur d’air chaud au mazout doit offrir une efficacité stable d’au moins 80 p. 100 pour être homologué.

Les normes provinciales, territoriales et fédérales en matière d’efficacité énergétique qui sont en place ou proposées exigent des générateurs d’air chaud au mazout qu’ils présentent une efficacité annuelle de l’utilisation de combustible (AFUE) de 78 p. 100; les chaudières au mazout doivent atteindre au moins 80 p. 100.

source: http://oee.rncan.gc.ca/equipement/chauffage/17119

Choix de l’entrepreneur

Faites votre magasinage auprès de détaillants sérieux et réputés, et ce, en comparant les prix, les caractéristiques des appareils, la garantie offerte, les promesses d’économie, etc.


Un entrepreneur expérimenté est en mesure de bien calculer la charge de chauffage et de refroidissement de la maison, et il peut installer adéquatement l’appareil qui convient le mieux à votre résidence. N’hésitez pas à poser des questions au commerçant ou à son représentant. S’il connaît bien son produit, il saura vous donner des explications claires. Un bon entrepreneur a suivi une formation appropriée et, généralement, il est un concessionnaire autorisé à vendre les appareils et les pièces qu’il offre aux consommateurs.


Par ailleurs, pour qu’un appareil soit bien installé, il est primordial de recourir aux services d’un entrepreneur sérieux. Cet entrepreneur doit être titulaire d’un numéro de licence de la Régie du bâtiment du Québec et d’un numéro de permis de commerçant itinérant de l’Office, le cas échéant. De plus, les consommateurs peuvent obtenir de l’information pertinente en matière d’économie d’énergie auprès de l’Agence de l’efficacité énergétique.

Vous pouvez aussi savoir si des plaintes ont déjà été formulées à l’endroit d’un entrepreneur en consultant la section « Renseignez-vous sur un commerçant », un service accessible dans le site. Vous pourrez ainsi faire un choix éclairé.



hautdepage

Des vitesses variables signifient un contrôle climatique constant.

Des vitesses variables signifient un contrôle y a lieu climatique constant.

Pour la grande majorité des systèmes de confort au foyer, vous n’avez que deux choix : en marche ou arrêt. Ce qui occasionne des pièces avec des courants d’air, des sauts de températures plus importants et un fort bruit métallique lors du démarrage et de l’arrêt du moteur. Cependant, la plupart de nos appareils de traitement de l’air de base sont équipés d’un souffleur intérieur à vitesses multiples et nos modèles haut de gamme sont dotés de moteurs à vitesses variables qui génèrent juste la bonne quantité de chaleur et d’air frais pour maintenir la bonne température toute la journée et toute la nuit.


Les moteurs à vitesses variables d’American Standard modifient automatiquement leur vitesse selon la demande de chauffage ou de refroidissement. Cette caractéristique vous permet d’économiser de l’énergie et de l’argent. En outre, un appareil de traitement de l’air à vitesse variable accélère lentement au lieu de démarrer immédiatement à plein régime et ainsi élimine les souffles d’air subits.


Pour éliminer l’humidité de votre maison durant les chaudes journées d’été, vous n’avez qu’à jumeler un conditionneur d’air à haut rendement ou une thermopompe dotée d’un appareil de traitement de l’air à vitesses variables .


Moins d’ humidité peut vous faire économiser et réduire le niveau de moiteur dans l’air et ainsi maintenir le thermostat a un réglage plus élevé tout en étant quand même confortable. Autre avantage : parce que les acariens de poussière (détriticoles) ont besoin de beaucoup d’humidité pour survivre, vous en aurez moins et votre famille pourra mieux respirer. Le mode Comfort-R offre un démarrage plus chaud lorsque vous chauffez avec une thermopompe.


Par conséquent, vous n’aurez pas à subir un souffle d’air froid lorsque vous désirez être au chaud et douillet. Un autre avantage important d’un appareil à traitement de l’air à vitesses variables, c’est la réduction sensible du bruit. Ces appareils démarrent à une basse vitesse et accélèrent au besoin. Par conséquent, vous n’entendrez pas de bruit métallique au démarrage et à l’arrêt. Et, le fait qu’ils fonctionnent la plupart du temps à basse vitesse, il n’y a presque pas de bruit. Ils sont tellement silencieux lorsqu’ils fonctionnent que vous pouvez dormir plus profondément et vous n’avez pas à hausser le volume du téléviseur. C’est ce que l’on appelle un confort que vous pouvez entendre et sentir.



hautdepage

Détecteurs de monoxyde de carbone

Les maisons modernes étant plus étanches et équipées de systèmes plus puissants d’évacuation de l’air, il y a de plus fortes chances que les produits de la combustion, contenant parfois du monoxyde de carbone, un gaz mortel, puissent demeurer dans la maison et s’accumuler à des niveaux dangereux. Un détecteur de monoxyde de carbone homologué, placé près des appareils à combustion, comme le générateur d’air chaud, la chaudière, le foyer, les appareils de chauffage autonomes, les poêles à bois et les réfrigérateurs au gaz naturel ou au propane, déclenchera un signal d’alarme en cas de danger pour que vous puissiez prendre les mesures qui s’imposent.


Les symptômes d’un début d’empoisonnement au monoxyde de carbone sont semblables à ceux de la grippe : maux de tête, léthargie, nausée. Si votre détecteur de monoxyde de carbone se déclenche, quittez immédiatement votre maison, appelez votre distributeur de gaz et consultez un médecin.


Les fuites de monoxyde de carbone sont fréquentes lorsqu’un foyer ordinaire au bois fonctionne: installez un détecteur près de l’emplacement.


Isoler sa maison et la rendre plus étanche

Il est futile d’investir dans un système de chauffage neuf ou amélioré alors qu’une bonne partie de la chaleur produite s’échappe à l’extérieur en raison d’une enveloppe de bâtiment inefficace, c’est-à-dire parce que la maison est mal isolée ou qu’il y a trop de fuites d’air. Il serait donc sage d’examiner attentivement les endroits où vous pourriez accroître l’étanchéité de votre demeure ou encore isoler simplement et efficacement, avant d’augmenter la puissance ou de procéder à l’installation ou à l’amélioration d’un système de chauffage.


Ces travaux offrent de nombreux avantages. Outre une réduction sensible des frais de chauffage, la maison sera plus confortable parce qu’il y aura moins de courants d’air et que les murs et autres surfaces seront plus chauds. Votre maison sera également plus fraîche en été. Le degré d’humidité de l’air ambiant dans la maison représente un autre avantage. En effet, si l’air de la maison est sec en hiver, c’est simplement parce qu’il y pénètre trop d’air de l’extérieur. Bien que l’humidité relative de l’air froid à l’extérieur puisse paraître assez élevée, la quantité absolue d’humidité (de vapeur d’eau) que cet air froid contient est en réalité très faible. Lorsque celui-ci pénètre à l’intérieur et est chauffé, il assèche l’air. Si l’air ambiant à l’intérieur vous semble trop sec, une d’un humidificateur ou d’un plateau d’évaporation. Il n’en demeure pas moins que le meilleur moyen d’augmenter l’humidité (et d’abaisser les coûts de chauffage) est de lutter contre les fuites d’air. En général, il n’y a pas lieu d’installer un humidificateur dans les maisons plus étanches, car l’humidité produite, entre autres par la cuisson, les bains, le lavage de la vaisselle, est plus que suffisante.


Le problème contraire peut aussi se produire. En augmentant l’étanchéité de la maison, vous risquez de compromettre la qualité de l’air à l’intérieur. En effet, vous risquez d’emprisonner à l’intérieur de l’enveloppe de la maison des vapeurs, des odeurs et des gaz indésirables et une trop grande humidité. L’une des meilleures façons de résoudre ce problème consiste à installer une prise d’air frais ou un système de ventilation mécanique qui fait entrer de l’air frais et le fait circuler sans causer de courants d’air.


Le technicien préposé à l’entretien de votre système de chauffage devrait pouvoir vous renseigner davantage à ce sujet. Isoler, calfeutrer et poser des coupe-bise réduiront la quantité de chaleur requise pour maintenir le confort des occupants. Si vous n’avez pas fait de travaux visant à mieux isoler votre maison et à la rendre plus étanche, vous devriez envisager de le faire avant de remplacer ou de modifier votre système de chauffage. Pour plus d’information sur ce sujet, commandez un exemplaire de la publication gratuite intitulée Emprisonnons la chaleur (voir la page 52). Que vous décidiez de faire ces travaux vous-même ou d’engager un entrepreneur, cette publication offre des explications détaillées (y compris les niveaux d’isolation appropriés) et peut faciliter l’exécution des travaux.


Commencez par isoler votre demeure et la rendre plus étanche avant de déterminer avec un entrepreneur la capacité que devrait avoir votre système de chauffage. En général, les appareils plus puissants que nécessaire gaspillent le combustible parce que leur cycle de fonctionnement est plus fréquent et plus court, ce qui peut aussi être source d’inconfort en raison des importantes fluctuations de température qui en découlent.


Si vous vous faites construire ou envisagez l’achat d’une maison neuve, insistez sur la norme R-2000. De construction étanche et d’un niveau d’isolation beaucoup plus élevé, les Maisons R-2000 comptent également à leur actif des ventilateurs récupérateurs de chaleur, des fenêtres et des portes à haut rendement énergétique, des systèmes de chauffage efficaces et d’autres caractéristiques qui peuvent couper environ 25 p. 100 de la demande de chauffage par rapport à une cons-truction ordinaire. La maison est plus confortable et de qualité supérieure. Pour plus d’information sur les Maisons R-2000, voir la page 53 ou communiquer avec votre association provinciale de constructeurs d’habitations.


Source: Le chauffage à l’électricité (Série sur le chauffage et le refroidissement résidentiels) Publ. aussi en anglais sous le titre : Heating with electricity. ISBN 0-662-88626-7 No de cat. M91-2/119-2003F Cette reproduction est une copie d’un document officiel publié par le gouvernement du Canada. La reproduction n’a pas été faite en association avec le gouvernement du Canada ni avec l’appui de celui-ci.



hautdepage

Réduction des problèmes de condensation intérieure

Si votre système de chauffage est plus efficace et que votre maison est plus étanche et mieux isolée que la normale, il pourrait se créer une accumulation excessive d’humidité à l’intérieur en raison d’une plus faible infiltration d’air. Une condensation élevée sur la partie intérieure des fenêtres ainsi que des taches humides ou de la moisissure sur les murs ou les plafonds sont des indices d’un niveau d’humidité trop élevé.


Si l’on n’y remédie pas, il peut se produire des dommages structuraux graves, mais heureusement, on peut régler les problèmes de condensation intérieure :

  • Puisque l’humidité à l’intérieur provient principalement des activités normales de la maison (comme les douches et la cuisson), il faut d’abord tenter de réduire ce genre d’humidité. Entre autres, assurez-vous que votre sécheuse évacue l’air à l’extérieur, mettez un couvercle sur les casseroles lorsque vous cuisinez, écourtez les douches. Il serait bon d’installer des ventilateurs dans la salle de bains et la cuisine pour évacuer directement l’air à l’extérieur.
  • Vérifiez également le réglage de l’humidificateur du générateur à air chaud pulsé, le cas échéant. Dans les maisons plus étanches, il n’est pas nécessaire d’avoir un humidificateur.
  • En dernier recours, il y aurait lieu de consulter un entrepreneur au sujet de l’installation d’un ventilateur récupérateur de chaleur (VRC), qui augmentera la ventilation de la maison et réduira l’humidité, sans perte d’énergie.

Optimiser l’efficacité du matériel de chauffage existant

Systèmes de chauffage à air pulsé

Tous les types de systèmes de chauffage à air pulsé

Améliorer le rendement en :

  • éliminant les pertes de chaleur dans le réseau de conduits
  • utilisant des registres pour rediriger le débit d’air
  • ajoutant des bouches de retour d’air froid
  • modifiant les paramètres du thermostat

Systèmes de chauffage à air pulsé au mazout

Outre les démarches susmentionnées, il existe plusieurs façons d’améliorer le rendement d’un système de chauffage au mazout. Réduire la puissance et améliorer la combustion en sont deux excellents exemples.

  • Réduction de la puissance
  • Amélioration de la combustion
  • Évacuation des gaz de l’appareil

Réduction de la puissance

La plupart des chaudières et des générateurs d’air chaud servant au chauffage résidentiel, fabriqués avant la fin des années 70, étaient équipés d’un brûleur avec tête de fonte. Si votre appareil est encore équipé de son brûleur d’origine, son rendement saisonnier est relativement faible, de l’ordre de 60 p. 100. Si vous ne savez pas de quel genre de brûleur il s’agit, demandez-le au technicien préposé à l’entretien du système.


Voici les principaux facteurs d’un faible rendement saisonnier :

  • un modèle inefficace de brûleur
  • un appareil de chauffage peu efficace
  • air dilution l’air de dilution
  • un système trop puissant


La plupart des systèmes de chauffage des maisons plus anciennes sont beaucoup trop puissants. Si, en plus, les propriétaires ont ajouté de l’isolant, calfeutré les fuites d’air, posé des coupe-bise et apporté d’autres améliorations afin de réduire les pertes de chaleur et la consommation de combustible, leur surcapacité est encore bien plus grande aujourd’hui.


Nous savons tous qu’une automobile offre un bien meilleur kilométrage au litre lorsqu’elle roule à vitesse constante sur une autoroute que lors de démarrages, d’accélérations et de décélérations continuels en ville. Tout comme le moteur d’une automobile, la plupart des générateurs d’air chaud au mazout fonctionnent mieux en régime d’efficacité stable,lorsque la température de leurs gaz de combustion s’est stabilisée à sa valeur optimale. Or, le brûleur doit fonctionner de 7 à 20 minutes pour atteindre cette température et certains appareils trop puissants ne demeurent jamais en marche assez longtemps pour y parvenir, même par les temps les plus froids.


Idéalement, le brûleur au mazout devrait fonctionner constamment lorsque la température extérieure est à son point le plus bas prévu pour votre région (une valeur souvent appelée « température de calcul »). À cette température, le rendement de l’appareil se rapprocherait de la cote d’efficacité stable qu’on lui attribue. Discutez-en avec le technicien qui fait l’entretien de votre système.


Pour réduire la puissance d’un système de chauffage au mazout, il suffit de remplacer le gicleur actuel du brûleur par un gicleur plus petit. Le débit des gicleurs est indiqué en gallons américains à l’heure; les débits types sont de 1,1,1, 0,85, 0,75, 0,65, 0,6 et 0,5.


Dans le cas des brûleurs ordinaires à tête de fonte, il ne faut pas trop réduire l’allure de chauffe pour éviter une combustion incomplète et une baisse de l’efficacité de l’appareil; il faut alors réduire tout au plus d’un point le débit du gicleur. Chose certaine, il ne faut pas réduire le débit d’un brûleur ordinaire en deçà de l’allure de chauffe minimale indiquée sur la plaque signalétique apposée par le fabricant.

Amélioration de la combustion

Il existe un certain nombre de solutions relativement simples permettant d’améliorer la combustion et, du même coup, l’efficacité d’une chaudière ou d’un générateur d’air chaud au mazout.


Installation d’un brûleur à tête de retenue de la flamme

L’efficacité d’un système de chauffage au mazout dépend en grande partie du bon mélange de l’air et du mazout dans le brûleur, une fonction effectuée par le gicleur de pulvérisation, qui transforme l’air et le mazout en un brouillard combustible.


Comparés aux anciens brûleurs à tête de fonte, les brûleurs à tête de retenue de la flamme produisent un bien meilleur mélange air mazout, réduisant ainsi la quantité d’excès d’air requis pour une bonne combustion. On obtient alors une flamme plus dense et plus chaude pour une même quantité de mazout.

source:http://oee.rncan.gc.ca/equipement/chauffage/14115


Cheminées d’évacuation

Les générateurs d’air chaud et les chaudières doivent être ventilés au moyen d’un des dispositifs suivants :

Le chauffage au gaz et des chaudières au gaz

  • un conduit d'évacuation métallique préfabriqué de type B à double paroi avec chemisage d'aluminium
  • une cheminée de maçonnerie de dimension appropriée doublée d'un boisseau d'argile
  • une cheminée de maçonnerie doublée soit d'un conduit d'évacuation de type B soit d'un chemisage en acier inoxydable approuvé

Les chaudières et tous les générateurs d’air chaud au mazout (à l’exception des modèles à évacuation par un mur extérieur)

  • une cheminée métallique préfabriquée, (Type A) isolée et à double paroi avec un chemisage d’acier inoxydable)
  • à une cheminée de maçonnerie doublée d’un boisseau d’argile
  • à une cheminée de maçonnerie double d’un chemisage approuvé

Entretien courant de la cheminée

Bien qu’il soit rarement nécessaire de ramoner la cheminée d’un appareil de chauffage au gaz ou au mazout, il faut tout de même l’inspecter occasionnellement pour déceler tout signe de détérioration ou de corrosion.

La température moins élevée des gaz de combustion évacués par les appareils de chauffage plus efficaces est à l’origine d’éventuels dommages attribuables à la condensation des gaz qui circulent dans une cheminée de maçonnerie, en particulier si celle ci se trouve sur un mur extérieur, où elle est exposée au froid. Dans ces conditions, il arrive souvent que la combustion de mazout ou de gaz naturel produise de la vapeur d’eau, mais l’air humide de la maison qui s’échappe par la cheminée contribue aussi au problème.

Il suffit d'insérer un miroir par la trappe de ramonage, au bas de la cheminée, par une journée ensoleillée. Recherchez les signes suivants :

  • Une poudre blanche, soit de l’efflorescence, sur la face extérieure d’une cheminée
  • l’éclatement ou l’écaillement des briques
  • l’effritement des joints de mortier
  • de la rouille ou des déformations sur le chemisage métallique
  • des taches d’humidité sur les murs intérieurs derrière la cheminée
  • chemisage brisé ou effrité ou dommage à l’intérieur de la cheminée (éclats de boisseaux à la base de la cheminée)
  • de l’eau sortant par la trappe de ramonage ou au bas de la cheminée derrière le générateur d’air chaud.


La configuration de la cheminée elle-même peut contribuer à la condensation. Les nouveaux appareils de chauffage plus efficaces requièrent des cheminées plus petites. Or, les boisseaux de 200 mm × 200 mm (8 po × 8 po), qui ont été la norme pendant de nombreuses années, sont trop grands. Ainsi, les gaz de combustion, qui sont déjà refroidis par les échangeurs thermiques améliorés à l'intérieur de l'appareil de chauffage, ne s'élèvent que lentement dans un conduit de fumée froid et trop grand, où ils sont parfois refroidis jusqu'au point de rosée de la vapeur d'eau qu'ils contiennent. Le condensat ainsi produit peut ensuite s'infiltrer dans les briques et provoquer des dommages structuraux ou des dégâts d'eau.


Certains types de systèmes à haute efficacité ont des exigences particulières auxquelles vous devriez porter attention. Suivez les directives du fabricant ou discutez-en avec l'installateur ou le technicien préposé à l'entretien de votre appareil.


Source:http://oee.rncan.gc.ca/equipement/chauffage/2358